Les noeuds indispensables

Tour mort et deux demi-clés

Le tour mort et deux demi-clés, le noeud idéal pour fixer les pare-battages ou pour amarrer à un point fixe.

(Lors d'un amarrage autour d'une bitte, faire les 2 demi-clés éloignées du 1er tour, de façon à pouvoir larguer l'amarre rapidement en cas d'urgence).

Le noeud en huit

 

Le nœud de cabestan

 

Le noeud de taquet

Le noeud de taquet, comme son nom l'indique, sert à fixer un cordage à un taquet.

Suivez le guide : 1 tour mort, on croise, on fait le tour du taquet, on recroise et on termine par une demi-clé inversée.

Éventuellement une 2ème demi-clé par sécurité... Ce n'est pas la peine d'en ajouter ! Vous risquez de vous retrouver avec un paquet de nouilles plantées sur un taquet !

 

Le noeud de chaise

 

Le nœud de chaise est un noeud de boucle non coulant.

Il a la particularité d'être facile à défaire, même après avoir subi une traction très forte ou après un resserrement dû au dessèchement du cordage.

Toutefois s'il ne peut être dénoué sous tension, il risque de se dénouer tout seul s'il n'est pas soumis à une tension constante. Il est conseillé de terminer par un noeud en demi clé sur le bout libre.

Le paquet de nouilles

Le paquet de nouilles est le noeud le plus facile à réaliser.

Aucune compétence spéciale n'est requise : vous laissez trainer un cordage non lové  dans le fond du cockpit du bateau. Une fois arrivé au port, vous aurez le temps, jusqu'à la prochaine marée, de le démêler.

Date de dernière mise à jour : 03/05/2019