ARRÊTÉ PÊCHE À PIED n°34/2021

ARRÊTÉ PÊCHE À PIED n°34/2021

RÉUNION PÊCHE À PIED

VENDREDI 5 FÉVRIER 2021

DDTM ST-LO

Etaient présents :

- Administration : Jean-Pascal DEVIS, DML ; Bruno POTTIN, chef du pôle de Cherbourg ; Sébastien De MARIA, Chef du pôle activités nautiques à Cherbourg ; Régine TAVERNIER, secrétaire de direction.

- Associations : Jean LEPIGOUCHET, Président CPML 50 ; Philippe VIGOUREUX, Président APP2R ; Didier MABILLE, Président APAM-Le Sénéquet.

- Olivier BASUYAUX, scientifique au SMEL de Blainville ; Maxime SPAGNOL, médiateur de l’estran (AVRIL).

Soit 9 personnes.

La réunion avait pour objet la finalisation de l’arrêté pêche à pied et sous-marine dans la Manche et faisait suite aux quatre réunions déjà organisée depuis fin 2019. A l’origine, le texte devait sortir pour l’été 2020 mais la pandémie en a décidé autrement. Monsieur DEVIS souhaitait faire la dernière réunion en présentiel, ce qui n’a pas été possible pendant le dernier confinement.

Malgré ma demande de report de l’application au 1er janvier 2022, la DML souhaite que le texte soit applicable dès cette année, le lendemain de sa parution, ce qui devrait nous amener début mars. Il n’y aura pas de nouvelle consultation du public, elle a déjà été faite du 26 août au 17 septembre 2020.

Mon impression générale est que le texte proposé est clairement empreint de la notion de protection de l’environnement qui primerait plus que la protection de la ressource. Quant aux observations des pêcheurs, elles passent en dernier. Ainsi plusieurs demandes que nous faisions n’ont pas été prises en compte car cela représentait un retour en arrière ou une aggravation de ce qui existe, ce que la loi interdit.

Ainsi :

-       Les dents de la fourche restent à 20cm alors que dans le commerce, elles font 30 cm. Grave atteinte au milieu !

-       Les ormeaux ne pourront se pêcher que lors des marées de coefficient égal ou supérieur à 100 (retour en arrière si l’on supprime ça); l’ormeau est en difficulté et le prélèvement doit être restreint. Par ailleurs la date d’ouverture est reculée au 16 septembre, les ormeaux se reproduisant jusqu’à cette date. En fait c’était dans un arrêté du 13 mai 1965 ; nous étions donc en infraction depuis des années. La discussion a été vive mais rien à faire devant les arguments scientifiques. Une bonne nouvelle tout de même : il est prévu un réensemencement de 60 000 ormeaux sur Chausey.

- Les casiers à bouquet (deux par pêcheur) sont autorisés à pied, sans autorisation particulière, du cap Lévy à St-Vaast-la-Hougue. Le casier à crustacés est lui soumis à autorisation individuelle et peut se poser de Barneville-Carteret à Quettehou. J’ai demandé qu’on harmonise en mettant le casier à bouquet comme le casier à crustacés. Vous n’y pensez pas ! Grave atteinte à la ressource nous dit Philippe VIGOUREUX.

-       Araignées : la DML avait proposé à l’origine, compte-tenu de la ressource abondante, de passer le quota de 10 à 20. Finalement elle est revenue sur sa position car ce serait un mauvais signe paraît-il. On en restera à 10.

Autres mesures :

Le râteau passe de 35 à 20 cm mais reste autorisé pour la palourde et la coque entre autre (jusqu’à quand ?). Suppression de la notion de dents rondes.

Suppression de la baleine de parapluie pour le couteau car ce type de pêche n’est pas sélectif !!!

Coquille St-Jacques :

Hors des gisements classés pour la pêche professionnelle :

Du 1er octobre au 15 mai (côte ouest)

 

Dans les gisements classés pour la pêche professionnelle : selon les dates d’ouverture aux professionnels

(se renseigner auprès de la DDTM 50 ou sur le site Internet des services de l’Etat)

 

Impossible de rendre cela plus lisible pour le nord et l’est, Madame TAVERNIER nous expliquant que les gisements nord et est font l’objet d’une surveillance sanitaire et que c’est en fonction des résultats que c’est ouvert ou fermé ! Donc pas moyen de modifier le texte.

5 février 2021

Jean LEPIGOUCHET.

2021 02 22 arrete peche a pied manche n 034 20212021-02-22-arrete-peche-a-pied-manche-n-034-2021.pdf (7.13 Mo)